L’époque semble déjà bien lointaine. Aujourd’hui les voitures promettent de conduire seules et les constructeurs ont adopté des stratégies très abouties en matière de protection. La sécurité des passagers et des autres usagers reste une priorité forte pour Volvo, le constructeur suédois. Mais dans les années 70, pour faire sécurisant, il faut avoir l’air solide…Dire que la Volvo 260 est cubique et costaud n’est rien à côté du choc que reçoit la rétine en la découvrant. Un tank, une armoire normande (sans les décors), un blockhaus, tout a déjà été utilisé dans le vocabulaire pour désigner cette auto. Mais de ce massif engin, Volvo va extraire un coupé…aussi massif !

Contrairement à ce que son nom pourrait laisser croire, ce coupé, né en 1977, n’a pas été dessiné par Bertone, le carrossier italien, mais assemblé par lui. Par rapport à la berline, le pare brise est plus incliné et le toit, rabaissé, s’habille de vinyle noir. L’intérieur, plus luxueux que la berline, fait lui aussi appel au savoir-faire de Bertone. Le coupé est voulu haut de gamme et surtout destiné aux Etats-Unis. Il adopte donc fort logiquement le V6 (PRV) de la marque, d’abord en 148 puis en 155 cv.

Lourd et encombrant, doté d’un moteur pas franchement convaincant ( le PRV dans ses débuts est bancal et glouton), le coupé se vendra assez bien finalement avec 6 662 exemplaires produits dont plus de 5 000 pour les Etats-Unis. Son tarif élevé et sa ligne…spéciale ne laissaient pas forcément augurer d’un tel succès. Aujourd’hui encore, il a ses adeptes (si, si). Des “fans” de cette ligne décalée et abrupte qui lui confère un certain charme. L’engin est solide, peut rouiller, mais reste bien construit en dépit de sa spécificité. La cote reste autour de 10 000 euros, loin de celle des coupés italiens de la même époque…

Il n’est pas trop tard, Investissez !

Sylvain DEVAUX

Rédacteur en chef

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. pistoncollection.com est le site sur lequel Sylvain Devaux s’exprime quotidiennement et livre une analyse pointue du monde de la collection automobile. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.pistoncollection.com.»

Pin It on Pinterest