Je ne traite que très rarement des utilitaires qui font pourtant l’objet d’un vrai marché dans le monde de la collection. Mais certains sont à la limite entre l’automobile et l’utilitaire et sont devenus “culte”. Alors à tout seigneur, tout honneur, je nommerai le Volkswagen Combi T1, surnommé “Split” pour “Split Windows” (le pare-brise en deux parties). Issu d’un projet commencé en 1947 sur la base d’une coccinelle, il en gardera le moteur en porte à faux arrière mais pas le châssis tubulaire, faisant appel alors à une classe auto-porteuse. Présenté au salon de Genève en mars 1950, sa production attendra, jusqu’à son arrête en 1967 après 1,8 millions d’exemplaires sous une trentaine de variantes différentes.

Il va alors laisser la place au T2 mais il va surtout rester le plus désirable pour les collectionneurs de tous poils. Et dans les versions les plus recherchées figure le fameux “Samba” à 21 fenêtres à ses débuts. Apparu en 1951 avec sa robe bicolore, il utilise le même moteur à 4 cylindres à plat et refroidissement par air, commun à la Cox. Cubant 1131 cm3, il développe vaillamment 24 CV à 3 300 tr/mn…pas une bête de course, mais une sacrée personnalité ! Proposé aussi en 23 fenêtres, c’est la version la plus cotée. Il a aussi existé une version transformée par un préparateur allemand en minibus panoramique (24 exemplaires) aujourd’hui introuvable.

La cote des T1 s’est déjà envolée depuis un moment et celle des T2 suit. La mode et la période Hippie des années 70 lui a fait sa réputation et les tarifs affichés devient indécents. Fiable, il a toutefois souvent été usé jusqu’à la corde et a avalé des millions de kilomètres. Par contre la rouille en décimé un nombre très important et cela reste évidemment le point faible de la bête. Pour les prix, la cote va de 22 000 euros pour un fourgon à 62 000 pour un Samba. Les annonces dépassent parfois les 100 000 euros, alors là, il faut vraiment être fan de chez fan !

Il n’est pas trop tard, Investissez !

Sylvain DEVAUX

Rédacteur en chef

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. pistoncollection.com est le site sur lequel Sylvain Devaux s’exprime quotidiennement et livre une analyse pointue du monde de la collection automobile. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.pistoncollection.com.»  

Pin It on Pinterest