Si vous avez un peu de temps (et d’argent cela va de soit !), je ne saurais trop vous conseiller d’aller traîner du coté de Fontainebleau ce samedi 23 mars 2019. La maison d’enchères Osenat y organise une vente tout à fait alléchante. En plus de la vente de nombreux accessoires liés à l’automobile, celle des véhicules offre une superbe catalogue de 83 lots de premier ordre. Si vous aimez les deux roues, j’avoue que je craque pour le scooter Hans Glas Goggo / Isaria de 1954. C’est le Vespa de l’Allemagne et celui-ci est en bel état, entièrement d’origine, en fonctionnement et avec sa facture d’achat ! Estimé entre 2 et 3 000 euros, c’est un adorable “jouet”. Mais si ce catalogue propose aussi deux Isetta et une Gogomobil dans la famille des jouets, passons aux choses sérieuses.

J’avoue aussi, décidément c’est le jour des confessions, que cette brochette de quatre merveilles a de quoi vous réconcilier avec les avant-guerre (une est de toutefois de 1948) au point de vous faire oublier toutes les youngtimers de la terre, une fois encore très présentes dans cette vente. La première est un coupé des Alpes Delahaye 135 Labourdette de 1936. Une merveille sans doute unique à la carrosserie profilée qui affiche une prestance incroyable. Estimée entre 200 et 250 000 euros, elle devrait être très disputée. Même chose pour la superbe 135 M Cabriolet “Grand Luxe” Chapron de 1938 donnée entre 23 et 280 000 euros. Suit une autre 135 M Cabriolet carrossé par Dubos proposée entre 150 et 200 000 euros. Et la quatrième, ma préférée, est une Talbot Lago T 26 Coach Superprofilé de 1948 (photo). Celle-ci a un historique limpide, une belle histoire et un état assez exceptionnel. Elle est estimée entre 70 et 80 000 euros; ce qui me fait dire que je tendrais à devenir raisonnable.

Eh bien oui ! Parce que mon vrai coup de cœur dans cette vente n’est estimé qu’entre 35 et 45 000 euros. Je pense qu’il pourrait faire plus, mais il faudra attendre la vente pour lever le suspens. L’engin est un cycle car d’Yrsan “Très Sport” (ça ne s’invente pas) de 1928. une redoutable machine pour sa taille minuscule et son poids mouche. Datée de 1928, elle serait l’une des trois survivantes au monde, et celle-ci a été restaurée avec un soin immense…Mais je vous reparlerai prochainement de ce drôle d’engin bien méconnu et de son concepteur, Raymond de Siran de Cavanac…

Il n’est pas trop tard, Investissez !

Sylvain DEVAUX

Rédacteur en chef

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. pistoncollection.com est le site sur lequel Sylvain Devaux s’exprime quotidiennement et livre une analyse pointue du monde de la collection automobile. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.pistoncollection.com.»

Pin It on Pinterest