Je sais, encore une inconnue au bataillon. Nos amis anglais sont franchement champions du monde pour les marques rares et les kit cars en tous genres…Alors si vous ne vous en rappelez pas, je ne vous en voudrai pas. Sterling est une marque anglaise créée par deux agités du bocal, j’ai nommé Richard Oakes et Phil Sayers. Ces deux là ont sans doute fumé des choses pas bien légales pour accoucher d’un pareil dessin mais je dois reconnaitre que c’était sans doute une sorte de coup de génie tant ce design d’Ovni, bien que très typé années 70 (la marque est née en 1971), est apte à traverser les époques sans grand dommage visuel. La Nova est un voiture en kit qui s’adapte soit à un châssis tubulaire soit plus couramment à des dessous de…VW Coccinelle ! Pas d’étonnement donc à retrouver les moteurs de la Cox en 1200, 1600 ou 1700 cm3. Mais on trouve aussi du 2L à injection de Porsche 914, du flat 6 de 3 litres de Porsche 911 des moteurs Ford (Corvair), des boxer Alfa Roméo, des “célébrissimes”  V6 PRV, des moteurs de moto de Subaru et on a même monté des moteurs électriques dans cet engin ! Rien n’est donc banal dans cette voiture originale bricolée au fond d’une cour par deux passionnés.  Un trait spectaculaire de la bête est sans doute l’ouverture du toit et pare-brise en une seule pièce pour l’accès à bord ! Oui, on est plus près de la soucoupe volante que de la voiture classique ! La bête arrive donc en 1971 en version “Mk1”. Forte d’un joli succès, la Nova sera aussi distribuée sous licence dans de nombreux autres pays comme les Etats-Unis (sous la marque Sterling), en Australie (Eureka), en Afrique du Sud (Eagle) ou en Europe…

Mais entre déménagement de l’entreprise et choc pétrolier, l’avenir de Sterling n’a pas été très rose.  Ce sont au total environ 180 voitures qui ont été diffusées par Richard Oakes et Phil Sayers même si le chiffre peut souffrir d’une certaine imprécision. Les deux comparses ont bien lutté jusqu’en 1975 mais la société a alors été mise en liquidation. Mais l’histoire ne s’arrête pas là puisque différentes entreprises vont poursuivre l’oeuvre des ces créateurs fantasques jusqu’en 1999. Il y aurait même encore des projets Sterling de coupé sportif aujourd’hui…Je ne vous cache pas que pour en trouver une et la faire immatriculer en France, c’est un brin “coton”. Mais si vous avez une âme d’aventurier, si vous aimez les défis, si vous voulez rouler original et surtout si vous assumez de vous trouver au volant de cet engin…elle est faite pour vous. Certaines venues des Etats-Unis peuvent être dégottées en France mais quant à parler de cote…On doit démarrer autour de 10 000 euros sur un base de Cox simple mais à 30 000 euros pour un châssis tubulaire et un moteur plus “velu”. Mais ce prix de la rareté reste un investissement intéressant. En tout cas, bonne chasse et bon courage !

Il n’est pas trop tard, Investissez !

Sylvain DEVAUX

Rédacteur en chef

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. pistoncollection.com est le site sur lequel Sylvain Devaux s’exprime quotidiennement et livre une analyse pointue du monde de la collection automobile. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.pistoncollection.com.»

 

Pin It on Pinterest