Renault et les Etats-Unis…La marque ne percera pas sur ce marché mais la mode US bat son plein dans les années 70. Renault lance sur le marché américain sa Renault 5 baptisée “Le car” avec des strippings spécifiques et quelques équipements différents (pare-chocs, jantes…). Elle est équipée du moteur de la TS en 4 cylindres 1397 cm3. Pour faire la jonction, cette version sera vendue en France également à partir de 1978 sous la forme d’une série spéciale. Une série limitée qui va très bien se vendre puisque 14 000 exemplaires seront produits dont 6 000 destinés à la France. En surfant sur cette vague US, les fondateur du magazine “Lui” ont eu l’idée d’une variante assez délurée de la Renault 5. Une version qui sera produite par Heuliez pour Renault mais sous une dénomination plus sage dite “Le Car Van”, entre 1979 et 1983.

Et là, elle ne fait pas dans la discrétion ! Les vitres arrières sont tôlées (en fait du polyester) mais avec des hublots (!), le hayon s’équipe d’une roue de secours apparente…La caisse est ceinturée d’une bande adhésive multicolore et elle adopte des roues spécifiques signées Amil et des pare-chocs de Renault 5 Alpine. La base est celle d’une 5 TS mais Heuliez transformera d’autres versions. Elle est une deux places mais il est possible d’avoir une banquette en option. Parce que cette “Le Car Van” est produite à part chez Heuliez sur la base d’une voiture fournie par le client moyennant un supplément de 12 500 F…tout une aventure !

Initialement prévue à 200 exemplaires, Heuliez en transformera 450. Disponible uniquement en noir ou blanc, les clients pourront finalement demander ce qu’ils veulent. La base de TS ne sera plus obligatoire et les entreprises pouvaient aussi les commander à leurs couleurs dans n’importe quelle motorisation. C’est donc au prix de nombreuses concessions que cette “Le car Van” atteindra ces chiffres de vente. Reste qu’en trouver une aujourd’hui n’est pas une mince affaire, de surcroît une vraie réalisée par Heuliez et non un tuning maison. A cette heure de rédaction de cet article, pas une en vue dans les annonces. Si vous en rêvez ou si vous êtes en quête d’originalité, il vous faudra donc être très patient et persévérant…!

Il n’est pas trop tard, Investissez !

Sylvain DEVAUX

Rédacteur en chef

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. pistoncollection.com est le site sur lequel Sylvain Devaux s’exprime quotidiennement et livre une analyse pointue du monde de la collection automobile. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.pistoncollection.com.»

 

 

Pin It on Pinterest