Dans l’univers Porsche, la 911 trône tout en haut, au rang d’icône absolue. Elle règne en maître sur l’univers des sportives depuis plusieurs générations et tout ceci se ressent au niveau des tarifs. Je dirais pas tant en prix du neuf, ses concurrentes sont logées à la même enseigne, qu’en collection où les prix se sont envolés et continuent encore leur ascension. Et dire que ce drôle de batracien puise ses origines (lointaines, certes) dans la Coccinelle. Elle en a hérité du moteur placé en porte à faux arrière, disposé à plat et refroidi par air. Mais dans cette dynastie, il y a un « vilain petit canard » par qui la révolution est arrivée. Les 911 ont droit à des noms de code et celle-ci hérite du numéro 996.

Et les puristes exsangues se sont étouffés avec l’arrivée de cette génération qui délaissait le refroidissement à air pour de l’eau. De l’eau dans le vin qui n’a pas été finalement si dramatique parce que cette génération s’est très bien vendue, beaucoup mieux même que la précédente. Mais son dessin très modernisé cachait aussi une recherche de rentabilité. La fiabilité légendaire s’en est trouvée affectée mais c’est surtout le roulement de l’arbre intermédiaire de distribution qui a fait des siennes jusqu’en…2008 !

Apparue en 1997, cette version totalement nouvelle, la maison Porsche est repartie d’une feuille blanche, a toutefois gardé son caractère et sa sportivité tout en gommant le côté très caractériel des générations précédentes. Mécaniquement, le 3.4L maison offre une puissance de 300 CV au travers d’un nouvelle boite manuelle à 6 rapports. Capable de 280 km/h (sans serrer les fesses comme dans les anciennes génération) et autour de 5 secondes pour franchir la barre des 100 km/h, elle offre les performances attendues. Elle va bénéficier d’un restylage en 2001 en passant aussi à 3.6L et 320 CV et une version 4 roues motrices fait son apparition. Evidemment si os moyens sont plus élevés une version Turbo a aussi été produite ainsi qu’une GT3 et une ultime GT3 RS…

L’intérêt de cette version réside, outre ses réelles qualités, dans son prix. Comptez entre 30 et 35 000 euros pour un modèle en très bel état, à peine plus pour les 3.6L. Les Turbo font le double et les GT3 et GT3 RS sont « intouchables » (entre 100 et 200 000 euros). Relativement bon marché, sa cote a toutefois entamé une belle ascension puisqu’il fallait compter plutôt 20 000 euros il y a 5 ans ! Il est temps de collectionner cette encore jeune 911 si vous voulez à la fois vous faire plaisir et réaliser un placement prometteur.

Il n’est pas trop tard, Investissez !

Sylvain DEVAUX

Rédacteur en chef

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. pistoncollection.com est le site sur lequel Sylvain Devaux s’exprime quotidiennement et livre une analyse pointue du monde de la collection automobile. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.pistoncollection.com.»

Pin It on Pinterest