Elle aura marqué fort discrètement l’histoire de Peugeot mais elle est marquer d’une pierre blanche. Après les classiques 201 et 203, Peugeot s’est citions un peu plus haut en gamme mais doit néanmoins revenir dans la course ses berlines 6 cv. Mais pas avec le même armes ! Cette nouvelle 204 qui sera commercialisée en 1965 apporte un lot d nouveauté insoupçonné de la part du constructeur sochalien, un brin conservateur. la 204, outre une ligne fluide et une grande surface vitrée, arbore des roues avant motrices, un moteur en alliage positionné transversalement à ambre à cames en tête, le tout étant une sacrée nouveauté pour Peugeot. Elle embarque donc un 4 cylindres moderne de 1130 cm3 de 53 puis 55 cv. Il y aura aussi des versions diesel mais je n’aborderai pas ces motorisations (et oui, c’est un principe, mais pas une religion tout de même).

Et celle berline va très bien se vendre et faire entrer Peugeot dans l’ère de la modernité. En 1966, soit u an après, elle sera aussi déclinée en coupé et en cabriolet. Ces deux versions bénéficiant, comme la berline et aussi le break, de quatre roues indépendantes et de freins à disques. Pas de régulateur adaptif ni de conduite autonome, nous ne sommes qu’en 1966, mais une modernité qui lui vaut les faveurs du public. Le coupé plutôt “racé” et l’élégant cabriolet trouveront aussi leur public.

En trouver une est largement possible, les coupés et cabriolets étant les plus demandés. Mais, il y a bien un mais…La rouille en a décimé un très grand nombre et il devient plutôt difficile d’en dénicher une d’origine. Quant à un exemplaire à restaurer, le budget risque de s’envoler au regard de la cote de l’auto…2 500 à 2 800 pour une berline essence (les premières séries avec les petits feux sont les plus recherchées), environ 5 000 pour un coupé et le double pour un cabriolet…

Il n’est pas trop tard, Investissez !

Sylvain DEVAUX

Rédacteur en chef

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. pistoncollection.com est le site sur lequel Sylvain Devaux s’exprime quotidiennement et livre une analyse pointue du monde de la collection automobile. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.pistoncollection.com.»

Pin It on Pinterest