Mercedes T 80, le record avorté. Pour rester dans la série des records de vitesse, je voulais de nouveau vous parler de cette course qui fut un temps stoppée entre 1939 et 1945. Evidemment, la période est chargée d’histoire et elle est lourde en Allemagne en 1939. Le régime nazi en place depuis quelques années veut prouver sa supériorité au monde et pas seulement par les armes. C’est dans ce contexte que Mercedes va développer un prototype de record de vitesse. Les fameuses flèches d’argent ont dominé le monde de la course automobile entre 1934 et 1939, mais le record de vitesse qui reste à battre est l’objet d’une forte concurrence. Railton, Auto-Union, Volkswagen, Thunderbolt et bien d’autres veulent décrocher le titre de voiture la plus rapide…

Si au début de l’automobile personne n’imaginait dépasser un jour les 100 km/h (ce que fera la “Jamais Contente” à la fin du 19ème siècle), à l’aube de cette seconde guerre mondiale, les records tombent et de quelle façon ! La concurrence entre Thunderbolt et Railton va faire buter le record, par cette dernière, sur la barre des 600 km/h ! Juste avant le conflit, la Railton affichera un incroyable record au lac salé de Bonneville aux Etats-Unis le 23 août 1939 en atteignant 594,911km/h. Petite anecdote, les moteurs,deux W12 Napier Lion VIID de 24 litres de cylindrée et 1 350 cv sont refroidis par de l’eau elle même refroidie par de la glace embarquée à bord !

Mercedes ne veut pas en rester là et conçoit donc la T 80 avec le pilote Hans Stuck. Le projet est évidemment soutenu par le régime nazi (par Hitler lui-même !) ce qui permet à Mercedes de disposer de fonds et d’avoir le concours de Ferdinand Porsche. Au delà du projet initial qui prévoyait de dépasser 550km/h, la barre passe à 750 km/h pour donner le coup de grâce à la concurrence ! Et ce ne sera pas sur le lac salé américain mais sur une autoroute allemande aménagée pour l’occasion… Avec son moteur V12 Daimler-Benz DB603 de 44,5 litres de cylindrée (un moteur d’avion Messerschmitt) qui développe 3 000 cv et un cx de 0,18, ce record semble tout à fait plausible. Le moteur, accrochez-vous, fonctionne avec un mélange d’alcool méthylique (63%), de benzène (16%), d’Ethanol (12%), d’Acétone (4,4%), de nitrobenzène (2,2%), d’Avgas (2%) et d’Ether (0,4%)…que personne ne fume !

Adolf Hitler a surnommé la voiture « Schwarzer Vogel » (Oiseau Noir) et demande à ce qu’elle  peinte aux couleurs nationalistes allemandes, avec un aigle. La première tentative doit se dérouler en janvier 1940, mais la déclaration de guerre de l’Allemagne va contrecarrer tous les plans de ce record. Le moteur retrouve un carlingue d’avion et la caisse est remisée. Au sortir de la guerre, cette T 80 restera ainsi dans une salle du musée Mercedes alors que la concurrence reprend les tentatives…La Railton passe ainsi les 634 km/h en 1947.

 

Pin It on Pinterest