C’est une très longue histoire que celle du pneumatique. Après les roues en bois, les bandes en cuir ou en fer, le premier pneumatique contenant de l’air est breveté par John Boyd Dunlop en 1889. Le premier usage est celui des vélocipèdes mais si le confort est au rendez-vous, la crevaison est problématique. Il faudra attendre Edouard Michelin en 1891 pour trouver les premières chambres à air. Après les vélos, les premières voitures s’y mettent alors… Retour au pneumatique sans chambre à air en 1929 avec le pneu “Tubeless” et en 1946, toujours inventé par Michelin, le pneu à carcasse radiale. Il équipera d’ailleurs la Traction de Citroën. Sauf sur nos anciennes, les pneus sont aujourd’hui sans chambre à air mais leur taille et leurs performances ont considérablement évolué.

L’on trouve aujourd’hui des pneus adaptés à toute les situations et même des pneus “increvables” avec les Runflat (une bande intérieure permet de rouler à plat). Dans les années 70 et 80, une roue de 15 pouces était réservée à des voitures puissantes et sportives, ceci avec une hauteur de flanc réduite, en taille 60 et en largeur de 185 ou 195 millimètres. L’évolution du poids et des performances (à la hausse !) des voitures a demandé de plus grand freins et une largeur accrue. Un Renault Scénic dans sa version apparue en 2016 s’équipait de roues de 20 pouces de diamètre. Ce sont des bandes de roulement plus étroites (les manufacturiers les appellent Tall&Narrow, pour hauts et étroits). En effet, ils n’affichent que 195 millimètres de large pour diminuer les turbulences et réduire les frottements. Mais ces pneus sont difficiles à gérer au niveau du confort, affichant une faible hauteur de flanc.

Par contre la mode des pneus à flancs blancs a disparu, et ne subsiste qu’en remplacement sur les anciennes. Et pas de pneu de couleur à l’horizon… Ces pneus spécifiques  pour les voitures anciennes font l’objet d’un marché particulier avec de prix élevés. Mais comme toujours, les choses évoluent là aussi et les plateformes Internet de vente de pneumatiques proposent aujourd’hui des offres pour les anciennes. De quoi alléger un peu la facture d’autant que si les voitures roulent peu, cela présente des inconvénients. Les pneus ne sont pas usés mais sèchent et peuvent se déformer s’ils restent dans la même position…

Il n’est pas trop tard, Investissez !

Sylvain DEVAUX

Rédacteur en chef

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. pistoncollection.com est le site sur lequel Sylvain Devaux s’exprime quotidiennement et livre une analyse pointue du monde de la collection automobile. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.pistoncollection.com.»  

 

Pin It on Pinterest