Et si l’on prenait un peu de hauteur, si aujourd’hui nous allions naviguer dans les eaux claires (oui je sais cela n’engage que moi) du chic, du très chic même ? Un petit tour dans l’élégance et l’excellence à Chantilly…

C’est une marque de fabrique française (même si le chic anglais ou italien ne sont pas mal du tout j’en conviens), tout comme les carrossiers des belles années qui ont porté l’automobile au firmament de cette fameuse élégance. C’est le cas du concours de Chantilly qui s’est déroulé une nouvelle fois dans le parc du château en septembre dernier. Ici pas de place pour l’à peu près, que du beau, que du chic, le propre des concours de ce type.

Il est temps de ranger son bleu maculé de cambouis pour sortir la cravate, ou mieux le nœud papillon, tenue chic exigée également. Et puis vous ne serez pas tout seul à la Garden Party puisque ce sont plus de 16 000 visiteurs qui ont suivi ce concours cette année (plus 20% par rapport à l’an dernier). Le beau et le chic, cela plait, c’est une évidence. Bon le ticket d’entrée au fameux pique-nique commence à 290 euros pour deux personnes, mais si vous voulez un peu de champagne avec votre panier on passe à 350 euros et même 650 euros pour une personne si avez envie d’un traitement VIP.

Bon pour ce prix-là pas question de s’ennuyer. En dehors des 850 voitures anciennes triées sur le volet, cinq constructeurs présentaient des « concept-cars » (DS, Aston-Martin, McLaren, Renault et Citroën) associés à un nom de la haute couture, que du chic je vous disais. Une inévitable célébration de l’anniversaire de Ferrari, des pilotes de F1, des animations en tout genre, bref tout est fait pour passer une journée sur un petit nuage.

Pour le concours, 90 voitures anciennes (en plus des concept-cars) étaient à l’affiche de ce week-end de rêve organisé par Peter Auto. Sur le lot, 65 % des voitures venaient de l’étranger…édifiant ! Sur la vingtaine de concours, deux sont le graal suprême, le « Best of show ». En concours d’élégance la Renault Trèsor et la Citroën CExperience l’emportent, mais le concours d’Etat consacre une Bugatti 57 S Atlantic pour les avant-guerre et une Ferrari TR 58 pour les après-guerre, ce qui en dit long sur le niveau de l’ensemble. Pour le prix des grand carrossiers français, c’est Pourtout qui se distingue avec une Delage D8 120 S Coach Sport de 1939. Que du beau monde je vous dis. Rassurant tout de même, le prix des Woodies est remporté par une Peugeot 202 boulangère qui devait se sentir bien seule dans son petit costume (en bois) au milieu de ces beautés aux tarifs stratosphériques.

Je vous laisse méditer avec cette petite vidéo qui vous donnera une idée de la qualité de l’ensemble si vous avez raté l’événement. Je vais remettre mon bleu, mon anglaise est encore en panne (non, ce n’est pas une fatalité, mais tout de même) mais je garde mon costume trois pièces au chaud pour l’an prochain parce que franchement, Chantilly c’est un très bel événement et ça fait aussi du bien de voir que l’élégance a toujours droit de cité.

Il n’est pas trop tard, Investissez !

Pin It on Pinterest