Il n’avait jamais vraiment été à la fête. Une « erreur » réparée lors du prochain salon Rétromobile à Paris en février prochain. A l’heure du « downsizing » où nos constructeurs automobiles nationaux vendent plutôt des 3 cylindres gavés au turbo, Retromobile met à l’honneur le V6 PRV pour ses 45 ans. Un moteur qui aura eu bien des déboires et qui aura souvent fait l’unanimité contre lui revient donc sur le devant de la scène. Fruit d’une entente entre Peugeot, Renault et Volvo, cette mécanique boiteuse mettra du temps à devenir (un peu) plus convaincante. Elle fera aussi le bonheur ( ?) des Talbot Tagora, Alpine (et oui), Venturi (oui aussi), De Lorean ou Lancia… Bref une carrière fringante pour un moteur pas très bien né, au rendement médiocre et à la consommation élevée (tout se tient…) mais qui finira par devenir intéressant au fil des évolutions et en étant gavé par un turbo.

Je suis un peu dur ? Sans doute, mais les débuts de ce moteur connu sous le code « Z » ont été bien difficiles. Il est moderne ce bloc, en alliage léger avec un vilebrequin 4 paliers et arbres à cames en tête mais son ouverture à 90° le rend bancal dans son fonctionnement en raison des lois d’allumage. Produit par la française de mécanique créée pour l’occasion à Douvrin, il fait son apparition en octobre 1974 dans le coupé Peugeot 504 et la Volvo 264. D’une cylindrée de 2664 cm3, il devait aussi être développé en V8 (d’où son angle d’ouverture peu courant) qui ne verra jamais le jour. Cette cylindrée évoluera, à la baisse pour certains moteurs compressés, ou à la hausse jusqu’à 2975 cm3. La puissance aussi ira de 118 à au moins 400 cv pour les Venturi. Il sera aussi développé en compétition avant de laisser la place au V6 ESL ouvert à 60°. Mais c’est tout de même l’apparition d’un vilebrequin à manetons décalés, développé par Renault, qui va lui rendre la douceur et la régularité de fonctionnement attendus d’un tel bloc. Comme quoi, tout reste possible et ce moteur, doucement « peaufiné », est à jamais entré dans l’histoire de l’automobile. Bon anniversaire à lui et rendez-vous à Retromobile !

Il n’est pas trop tard, Investissez !

Sylvain DEVAUX

Rédacteur en chef

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. pistoncollection.com est le site sur lequel Sylvain Devaux s’exprime quotidiennement et livre une analyse pointue du monde de la collection automobile. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.pistoncollection.com.»

Pin It on Pinterest