Lancia Thésis, merveilleuse auto ! Ce n’est pas une ancienne mais, au même titre qu’une Citroën C6, la Lancia Thésis est de nature à marquer son époque. Une ligne hors du temps et/ou du commun, une finition originale et particulièrement soignée (surtout chez Lancia) et une mécanique qui peut être noble, elle marque la fin d’un temps ancien de l’amour du beau travail. Pas besoin d’ajouter des éléments de carrosserie agressifs ou colorés, pas de clinquant à l’intérieur non plus, bref, de la classe tout simplement. Comme la C6, ce fut un échec commercial mais il fut bien plus dur pour Lancia qui a fini par y laisser sa peau. J’avoue que je ne pourrai jamais pardonner au patron de Fiat, paix à son âme, d’avoir renoncé et fait précipiter la chute de cette marque si merveilleuse.

La Thésis est construite à partir de 2002 et elle est la première voiture à adopter des feux à leds (un peu de geek tout de même) et adopte des motorisations à la hauteur. Un beau 5 cylindres à 20 soupapes de 2,4L et 170 ouvre le bal, suivi d’un autre 5 cylindres 2 litres turbo de 185 CV puis deux six cylindres (Type Busso, d’Alfa-Roméo) en 3 litres 215 CV et 3,2 litres de 230 CV. Confort, silence, tenue de route (mais ce n’est pas une sportive) la font adopter par le Gouvernement Italien de l’époque. Deux diesels de 150 puis 185 CV complèteront l’offre pour les gros rouleurs.

Comme la C6, elle ne dépassera pas les 25 000 exemplaires et va connaître le purgatoire où elle stagne encore actuellement, fort injustement. Bon les prix commencent à remonter un peu et je ne doute pas qu’il s’agisse d’une très belle affaire. Arrêtée en 2009, on peut trouver pour 3 à 4 000 euros un bel exemplaire. Il faudra compter entre 8 et 9 000 euros pour une V6 3,2L peu kilométrée et en parfait état. Mais c’est un super placement plaisir…et il faut ensuite en profiter et laisser faire le temps. Il n’y a plus qu’à glisser un CD de Paolo Conte et se laisser bercer.

Il n’est pas trop tard, Investissez !

Sylvain DEVAUX

Rédacteur en chef

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. pistoncollection.com est le site sur lequel Sylvain Devaux s’exprime quotidiennement et livre une analyse pointue du monde de la collection automobile. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.pistoncollection.com.»

Pin It on Pinterest