Si Carlos Goshn a fui le Japon dans une valise, je vous propose d’y retourner une nouvelle fois pour découvrir une mémorable production de…Nissan bien sûr ! Vous connaissez sans doute le monstre de la route, surnommé “Godzilla”, alias la Nissan GTR. Mais cette bête qui ne cesse de s’améliorer au fil des ans a des ancêtres. La lignée vient des Skyline et si certaines ont été importées, d’autres sont restées au Japon. La première de l’ère Nissan pointe son capot en 1968 au salon de Tokyo avant être commercialisée en 1969. En fait il s’agit de deux versions, une berline et un coupé (berline deux portes plus exactement) mais si les différences se concentrent sur la présentation, la mécanique est identique. Issue de la Prince R380, c’est une mécanique de course. Un beau bloc à six cylindres en ligne de deux litres affichant 160 CV à 7 000 tr/mn. Pour l’époque c’est un sacré rendement mais avec son double arbre à cames en tête, ses 24 soupapes et ses trois carburateurs double corps, il a aussi un vrai tempérament.

Le modèle, qui ne sera pas importé, compte aussi une boite manuelle à 5 vitesses, quatre freins à disques et des suspensions indépendants entre autres raffinements…la concurrence est dans les choux (ou les nems si vous préférez). En 1973, reprenant la même base moteur et châssis, un nouveau coupé est dévoilé mais le choc pétrolier met un terme très rapide à sa carrière. Il n’est produit que quatre mois à seulement 197 exemplaires, c’est donc l’ultime rareté de la lignée prestigieuse des GTR. Il faudra ensuite seize ans avant de voir arriver une remplaçante, mais celle-là, je vous en parlerai une autre fois.

Alors si vous en cherchez une, en conduite à droite exclusivement, il va falloir être très persévérant ! Un modèle 1973 en superbe état concours d’origine (oui, oui) et n’ayant que 23 000 kilomètres a été vendues par RM Auctions à Monterey en 2015 pour près de 200 000 euros. il va donc falloir aussi vider la tirelire des enfants ! Et comme je n’en ai vu que deux autres à vendre au Japon, le tarif est assez salé…plus de 170 000 euros pour ces deux modèles vendus par BH Auction…Allez, je vous parlerai aussi des versions plus récentes et un peu plus accessibles bientôt !

Investissez, il n’est pas trop tard !

Sylvain DEVAUX

Rédacteur en chef

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. pistoncollection.com est le site sur lequel Sylvain Devaux s’exprime quotidiennement et livre une analyse pointue du monde de la collection automobile. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.pistoncollection.com”

 

 

 

 

Pin It on Pinterest