Difficile d’établir un comptage des marques anglaises d’automobiles existantes ou ayant existé. Ce pays est aussi un grand pays de l’automobile avec parfois des marques peu connues de ce côté-ci du Channel. Ginetta en fait partie même si ses succès en compétition lui valent une belle petite réputation. Pas de système de pilotage autonome ou de caméra de recul mais une recette qui fait toujours mouche, la légèreté. Adoptée et érigée en doctrine pour Lotus, cette légèreté permet de se passer de mécanique trop puissante et lourde et d’optimiser tenue de route et freinage. Fondée en 1958 par les quatre frères Walklett (Bob, Douglas, Ivor, et Trevers), Ginetta propose des petites voitures de sport en fibre de verre sur des châssis existants. Le modèle sans doute le plus connu est la G4 qui sera présentée en 1960 et qui entre en production en 1962.  La G4 peut être équipée avec n’importe quel moteur quatre cylindres Ford et la carrosserie, comme toutes celles des Ginetta, est en résine et fibre de verre. Le plus souvent c’est un 1,3L de 91 cv qui l’équipe mais comme elle ne pèse que 454 kilos à vide, les performances sont au rendez-vous !

La G4 existe en 3 carrosseries différentes (coupé 2 portes, cabriolet et barquette pour la compétition). La cote aujourd’hui tourne autour de 20 000 euros pour un beau modèle. Mais il y a de nombreuses spécifications, comme souvent dans les toutes petites séries, et beaucoup ont été utilisées en compétition. Que ce soit en rallye mais surtout en circuit et course de côte, les Ginetta ont été assez présentes et trouver un modèle routier d’origine n’est pas une partie de plaisir. A moins d’aimer les défis…Mais cela représente un achat malin parce que la cote de ces petites autos très typées grimpe beaucoup. Les pièces sont courantes (sauf pour la carrosserie) et les mécaniques archi connues et solides. La rouille peut bien entendu s’inviter sur le châssis qu’il sera bon de vérifier avec soin…bonne recherche !

Il n’est pas trop tard, Investissez !

Sylvain DEVAUX

Rédacteur en chef

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. pistoncollection.com est le site sur lequel Sylvain Devaux s’exprime quotidiennement et livre une analyse pointue du monde de la collection automobile. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.pistoncollection.com.»

Pin It on Pinterest