La marque est sans doute peu connue dans nos contrées, et c’est un peu normal. Elle cumule le double handicap d’être étrangère et d’avoir disparu. Déjà que notre patrimoine national automobile regorge de marques éteintes, alors une marque allemande a peu de chance de refaire surface. Mais Glas est une marque ancienne et qui n’a pas du tout commencé dans l’automobile mais dans les tracteurs. Ce n’est pas un  cas rare mais l’entreprise créée en 1897 ne va commercialiser des voitures qu’à partir…de 1953 ! C’est le fils de Maurus Glas, Hans, qui va lancer la fameuse Gogomobile dont je vous reparlerai. Mais les premières “vraies” voitures seront l’oeuvre du petit-fils, Andreas. La première est une berline tricorps dessinée par Michelotti et pour laquelle Glas va créer un moteur, le premier à arbre à came en tête à courroie crantée. Le moteur passera de 1 à 1.2 L puis 1.3 L avant d’être dérivé en 1.5 L dans une nouvelle berline dessinée cette fois par Frua.

Il en sera produit un coupé nommé 1300 GT en 1963 avec une très jolie ligne et qui va permettre à la firme de sortir un temps d’un bilan financier plus que délicat. Bien motorisée, bien conçue, elle ne pêche que par un antique pont rigide peu dépassé. Deux ans plus  tard, il reçoit le renfort du coupé 1700 GT, fort de 100 CV pour un poids réduit de 920 kilos. Les performances sont cette fois au rendez-vous, mais finalement, les dettes de Glas s’accumulent et c’est finalement BMW qui rachète le tout, le coupé avec. Il sera donc produit sous la marque BMW jusqu’en 1968 en héritant du fameux “double haricot” de calandre de la marque à l’hélice. Avant de s’éteindre, les coupés Glas seront produits en 5 562 exemplaires auxquels s’ajoutent 363 exemplaires d’un très joli dérivé cabriolet. Chez BMW, le coupé adoptera le 1600 cm3 maison et sera produit en 1255 exemplaires et seulement….2 coupés !

Comptez en 25 et 35 000 euros pour une coupé ou un cabriolet Glas, pas très facile à trouver. Mais c’est moins cher que la version 1600 BMW qui affiche au moins 55 000 euros ! Pas d’idée sur le cabriolet mais avec deux exemplaires seulement, je préfère ne pas y penser ! Avantage des BMW, un traitement anticorrosion dont ne bénéficiaient les Glas et le blason… C’est l’occasion de rouler dans un joli et original petit coupé aux performances intéressantes et qui prendra encore un peu de valeur…tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes, non ?

Il n’est pas trop tard, Investissez !

Sylvain DEVAUX

Rédacteur en chef

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. pistoncollection.com est le site sur lequel Sylvain Devaux s’exprime quotidiennement et livre une analyse pointue du monde de la collection automobile. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.pistoncollection.com.»

 

Pin It on Pinterest