Si les anglais ont inventé les roadsters et les français les monospaces, les américains sont les rois du pick-up. Ce genre de carrosserie, très adapté aux taches des grands espaces, n’a jamais eu de grand succès sous nos contrées. L’un des pionnier est sans conteste Ford. Le premier mai était l’occasion de vous parler du fordisme, ce 2 mai est l’occasion de revenir sur le succès du F 150, cet inconnu. Enfin chez nous parce qu’il est le véhicule le plus vendu dans le monde depuis 23 ans et aux Etats-Unis et Canada depuis 28 ans ! Les premiers pick-up existent déjà lorsque débarque en 1948 la “série F”. Elle est alors composée des F1 (une demi-tonne de chargement), F2 (une tonne) et F3 “Heavy Duty” de grande capacité. Les motorisations sont des V6 et un V8, tous autour de 100 cv. Cette première série durera 4 ans avant de laisser la place à la suivante en 1953…

Je ne détaillerai pas les différentes générations et pour une raison bine précise. Elles sont au nombre de 14 au moins et cela prendrait quelques pages fastidieuses.  La dénomination célèbre du F 150 n’apparaît qu’en 1975 dans la sixième génération. Les moteurs sont toujours des blocs V6 ou V8, essence ou diesel (et même turbo), au couple généreux et adaptés à la fonction. Les puissances ne vont dépasser les 250 cv qu’avec la dixième génération en 1997. Les versions “Triton” vont jusqu’à 380 cv…Et 400 pour les versions récentes. Mais leur fonction utilitaire n’a jamais été délaissée. Aujourd’hui, le malus écologique de notre beau pays risque bien de leur être fatal, mais en collection, c’est une autre histoire.

La version de 1975, première appellation en F 150 a une sacrée gueule ! Il a abandonné, dans cette sixième génération, les formes rondes précédentes mais garde un côté “old scholl” ravageur. Il est possible de se tourner vers de l’importation mais attention aux démarches et surtout à l’état de l’engin, souvent en bout de souffle ayant été utilisé pour ce qu’il est…un utilitaire. Par ailleurs, la rouille fait des ravages, surtout en provenance des Etats du nord et du Canada, ravagés par le sel…les mécaniques sont solides et fiables et les pièces se trouvent facilement à prix correct. Rouler en F 150 c’est vraiment s’offrir un bout d’Amérique, alors pourquoi pas ? Comptez entre 15 et 20 000 euros pour un bel exemplaire….en V8 de préférence !

Il n’est pas trop tard, Investissez !

Sylvain DEVAUX

Rédacteur en chef

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. pistoncollection.com est le site sur lequel Sylvain Devaux s’exprime quotidiennement et livre une analyse pointue du monde de la collection automobile. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.pistoncollection.com.»

Pin It on Pinterest