Facel 2, l’aboutissement

C’est sans doute la plus belle et la plus désirable. Je ne reviendrai pas sur l’histoire de Facel Vega (triste je dois l’avouer) mais j’en parlais en 2017 dans un autre article (ici). Je reviens toutefois sur un modèle bien particulier qui constitue pour beaucoup, comme pour moi, une sorte de graal automobile. De part l’histoire de cette marque française mais aussi par l’aboutissement d’une certaine idée du luxe avec ce modèle en particulier, la HK2. Elle a succédé au coupé HK 500 en 1961. Cette Facel 2 est plus racée que la 500 avec un pavillon surbaissé mais toujours cette calandre en trois partie (marque de fabrique) et des doubles phares Mégalux verticaux.

Comme la 500, cette merveille adopte un beau V8 Chrysler de 6,2 litres puis 6,7 litres développant entre 355 CV et 400 CV, en faisant le coupé le plus rapide du monde (248 km/h avec la boite mécanique, 225 avec l’automatique) à l’époque. Produit entre 1961 et 1964, il s’en vendra 184 exemplaires ce qui est assez remarquable au regard de son prix (environ 150 000 euros d’aujourd’hui). Cela reste moins cher que Ferrari ou Aston Martin mais l’image n’est pas tout à fait la même, ni le raffinement mécanique. Si elle adopte enfin des freins à disques (la 500 n’y aura droit qu’en cours de carrière), les trains roulants ne sont pas non plus très sophistiqués et maîtriser la bête n’est pas à la portée de tous.

En revanche, en ce qui concerne le raffinement et l’équipement, elle ne craint pas grand monde. Les intérieurs sont une merveille entre les profonds fauteuils en cuir et le tableau de bord en tôle peint en imitation bois et elle offre aussi air conditionné et direction assistée. Cette folle idée de la puissance et du luxe à la française disparaîtra malheureusement dans l’automobile mais pas dans d’autres domaines. Un luxe qui se paie encore aujourd’hui puisqu’une Facel 2 s’échange entre 300 et 500 000 euros suivant son état. Une française pas populaire à l’époque ni maintenant…mais quelle classe !

Il n’est pas trop tard, Investissez !

Sylvain DEVAUX

Rédacteur en chef

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. pistoncollection.com est le site sur lequel Sylvain Devaux s’exprime quotidiennement et livre une analyse pointue du monde de la collection automobile. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.pistoncollection.com.»

 

Pin It on Pinterest